Il y a comme cela de sacrées coïncidences, dans la vie...

Me voilà depuis quelques années résident de la ville de Dammarie lès lys, en Seine et Marne. Petite ville fancilienne comparable à tant d'autres, si ce n'est que ce lieu a un rapport direct avec le sujet de ce blog ...M'y installant, j'étais loin de m'en douter. Outre le fait que Dammarie lès lys possède un blason tout à fait respectable héraldiquement ("taillé d'azur à cinq fleurs de lys rangées 2-1-2 et de gueules à deux portes crênelées d'or, maçonnées et ouvertes de sable, posées en pal"), qu'elle affiche à tous ses coins de rue et ailleurs (ce qui est déjà un bon point), blason DLLelle abrite sur son territoire les ruines d'une très vieille abbaye fondée par Blanche de Castille, la célèbre (pour les Dammariens et médiévistes, ce qui ne veut pas dire que ce sont les mêmes gens...) "Abbaye du Lys", aujourd'hui cise dans un vaste parc de verdure et site où est tiré l'incontournable feu d'artifice du 14 Juillet, localement.

photo Linternaute

 

 

 

 

J'ai découvert ce lieu de deux manières. La première, très banale, en me promenant dans ma ville. La seconde, plus aléatoire, en lisant l'indispensable "Traité d'héraldique" de Michel Pastoureau, notre maître national à tous. On y lit ces quelques lignes de Jean Hubert, membre de l'Institut, qui a aimablement préfacé l'ouvrage : "ce monastère possédait avant la Révolution une cassette qui est aujourd'hui au musée du Louvre [...]. Le décor est fait de 88 pièces d'applique [...] et de 49 écussons armoriés et émaillés dont neuf ont disparu. Les armes de France et Castille y figurent 24 fois. Les autres armoiries sont celles des grands vassaux du royaume en 1234-1236." Bigre ! Qui l'aurait supposé ? Me voilà donc, petit héraldiste amateur, habitant une ville qui recelait une preuve de grande valeur quant à l'importance de l'héraldique au 13e siècle... De plus, des fouilles sont entreprises dans ladite abbaye en 1937, faisant apparaître un carrelage aux couleurs héraldiques de France et de Castille, ce qui ne gâche rien... Des vues de cette cassette ornent donc légitimement le décor de fond de mon blog : vous saurez pourquoi maintenant.

photo Pole-Catho Melun